Le groupe OA

La casa musicale de Perpignan 2019

OA, c’est une manière de revisiter le power trio. La guitare et la batterie sont au rendez-vous mais le bassiste a été remplacé par un didgeridoo et c’est bien là l’originalité du projet. Originaire de Perpignan, cette formation est née au printemps 2018. Après quelques essais de casting, la formule du trio instrumental est vite devenue une évidence. Avec cette formule originale et simplifiée, les trois musiciens réalisent qu’ils peuvent facilement occuper l’espace rythmique et harmonique. Ils commencent rapidement à affronter la scène pour tester leurs compositions.

Ranger OA dans une case n’est pas chose aisée.

L’empreinte donnée par le didgeridoo est prépondérante et donne un côté sérieusement tribal. La batterie et la guitare envoient des plans puissants, envoutants et entêtants.

   Clément est à l’origine du projet. Véritable passionné du didgeridoo, il les fabrique lui même artisanalement.

Son jeu alterne des phases très rythmiques et rapides aux connotations trances et des phases de nappages planantes. Sur scène, il utilise trois à quatre didgeridoos différents afin de varier les tonalités.

   À la batterie, Lucas l’enfant du rock, a un jeu puissant et visuel. Très investi dans les compositions, il intègre facilement les différentes influences du projet à son jeu, comme le reggae et le métal.

   Enfin, Baptiste, avec pour instrument principal la guitare électrique bardée de pédales d’effet, joue aussi de la classique pour faire un clin d’oeil à la rumba catalane de chez eux, d’un goumbri marocain joué à la sauce gnawa ainsi que d’un djembé façon mandingue.

Sur scène, face à ces trois là, c’est une grosse énergie qui vous vient directement dans les tripes. 

Dans ce mélange d’influences, le didgeridoo donne une continuité et une cohérence au set. Toutefois, des références comme High Tone, Mass Hysteria, Lee Scratch Perry, La Petite Fumée, JMPZ ou Led Zeppelin sont largement percéptibles. C’est parfois sombre, c’est puissant et ça fait bouger sans qu’on s’en rende compte. Le rythme de la batterie est toujours là pour maintenir la pression, le didgeridoo vous embarque et vous fait planer, la guitare lie le tout.

En une année et avec beaucoup de travail, ils ont réussi à monter un set de 1h30 avec lequel ils ont gagné un tremplin et fait quelques belles scènes.

Les retours du public ont toujours été élogieux. En live, on peut être surpris de voir des gens de tous les âges et tous les milieux danser sur leurs chansons. Sur le papier, OA semble être un groupe de niche mais qui a finalement trouvé un son qui touche un large public.

À ce jour, peu de groupes ont intégré un didgeridoo et aucun de cette manière. OA ne cherche pas à faire du tribal pur et dur mais plutôt à créer un son nouveau, repousser des limites et de vous emmener loin.

Clément

Clément est originaire de Peprignan. Après quelques essais infructueux dans des formations de rock, il prend conscience de son désir de monter un projet audacieux et original.

Il prend le parti de monter un projet instrumental dans lequel chaque musicien aurait tout l’espace pour s’épanouir.

Lorsqu’il découvre le didgeridoo, il se découvre une véritablepassion en explorant à la fois la technique et la fabrication de l’instrument.

Il s’inspire de groupes comme Djemdi, John Butler Trio ou encore Wild Marmelade.

Il contacte en premier Lucas avec qui la promesse de jouer ensemble un jour n’avait que trop duré. Ensemble, ils intègrent Baptiste et forment OA.
N’ayant pas appris la musique de manière théorique, il fonctionne sur l’instinct. Il gère également la charte graphique et le management du groupe.

Lucas

Lucas, batteur OA et également originaire de Perpignan, a été bercé par le punk rock américain des 90’s comme Green Day, Blink 182 ou encore The Offspring. Autodidacte, il s'est mis à la batterie dès l’adolescence et a vite commencé à composer des morceaux dans le même esprit que ses idoles.

À force de travail et de répétitions, il progresse vite et enchaîne les formations musicales et les concerts.

Dès lors, Lucas a toujours joué dans deux groupes en même temps. Depuis 2014, il officie également à la batterie avec les Monday's Outlet. Amoureux de la scène, c'est là qu'il trouve sa place et qu’il exprime toutes ses émotions.

OA, c’est pour lui une expérience toute nouvelle où il prend plaisir à mélanger différents styles musicaux et à s’ouvrir à de nouveaux horizons.

Baptiste

Avec OA Baptiste revient à son premier instrument, la guitare électrique. Ce multi-instrumentiste a débuté la musique très jeune et a évolué dans différents styles. Après l’électrique, il s’est initié aux guitares acoustiques et traditionnelles, aux percussions, au chant, à la basse, à la flûte traversière et à la contrebasse.

Nouveau venu dans la région, il vivait auparavant à Toulouse où il a enseigné la guitare et le chant. Il a accompagné des projets divers comme Gada Tronsi en afro-jazz, pluginhead en dub, Saïd Nifeur en reggae, l’OTNP en tant que percussioniste traditionnel… Il n’aime pas s’enfermer dans un style et va chercher ses influences dans le swing, le blues, le trad, le rock, le métal, la funk ou la bossa.

Ayant mis un pied dans la M.A.O dès la première heure, il s’est actuellement reconverti dans la production et l’arrangement musical. Aujourd’hui, il produit des artistes dans son studio des Corbières en tant que “l’arrangeur enragé”.

Suivez-nous sur :